4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-22-23-24-25-26-27 -28-29-30-1-2-3
Perú - Chile, Septiembre 2005
la riketejo
© 2006 Éric Languillat

Bon je suis reparti sur Calama, pour ensuite essayer de choper un autre bus vers le sud.

Je ne sais pas ce que le gars avait fumé, mais le chauffeur qui nous a fait San Pedro - Calama était... spiderman!!


En plus il n'a pas arrêté de raconter des conneries au micro de tout le voyage...

Sinon, Calama est finalement une ville assez sympa (et il continue à faire beau...). Maintenant que je suis au Chili j'achète "sobredosis" de Alberto Fuguet pour lire dans le bus.
Je bouffe tranquile à l'ombre dans un resto et d'un coup il y a une grosse coupure de courant. Ensuite je veux aller à pied jusqu'au terminal de bus, mais il y en a plusieurs, c'est le bordel, et je me prends des grosses rafales de sable dans la gueule... je chope un taxi. Une fois au terminal, le problème c'est qu'il est impossible d'acheter un billet parce que la coupure de courant est apparemment générale dans toute la ville, et leur truc de billets est informatisé. Pfff... chiants ces pays riches, ce ne serait pas arrivé au Pérou.
_ Mais alors vous ne voulez pas me vendre de billet?
_ Non
_ Est-ce le bus va partir quand même?
_ Oui
_ Mais... il va partir vide?!!
_ ...
Heureusement, le chauffeur me prend par l'épaule et me dit "monte dans le bus, tu achèteras ton billet dans une autre ville quand on fera un arrêt". Ah bein voilà!!
Le seul petit problème c'est que je ne suis pas encore sûr de où je veux aller... Copiapó ou bien La Serena...

Par contre une chose est sûre, sur la route le décor change peu.

On notera aussi les variations assez brusques de pression lorsque l'on voyage comme ça. Dans le cas présent, je passe de je-ne-sais-quelle altitude à zéro en moins de deux, ce qui n'est pas trop chiant. Par contre, lorsqu'on va dans l'autre sens, il peut arriver que le shampoing saute à la gueule lorsqu'on ouvre le flacon...